Le CBD en voyage : Législation dans le Monde

Vous êtes consommateur de CBD et vous avez des questions quant à la possibilité de voyager avec des fleurs, de la résine ou de l’huile de CBD ? Peut-on passer des frontières, prendre l’avion, le train ou le bus avec du CBD sans risquer d’avoir des ennuis avec la douane ou la police locale ?

Le CBD (aussi appelé « cannabidiol ») est-il légal partout dans le Monde, est-ce risqué d’en emporter dans sa valise en Europe, en Amérique, en Asie ou en Océanie ? Voici les réponses à vos interrogations à ce sujet.

Le CBD, c’est quoi ?

Le CBD, aussi appelé cannabidiol, est une molécule extraite du chanvre qui n’a aucun effet psychoactif, sa commercialisation est d’ailleurs parfaitement légale en Europe et au Canada.

Le chanvre, nommé « cannabis sativa » ou « cannabis indica », est une des plus anciennes plantes cultivées par l’homme pour ses vertus médicinales et ses fibres textiles. À l’état naturel, le cannabis est chargé en THC à hauteur de 20% en moyenne. C’est cette concentration en THC qui cause les effets planants de la fleur, la résine ou l’huile de cannabis.

Le ,CBD quant à lui, a des propriétés relaxantes et curatives mais ce n’est en aucun cas un substitut de cannabis ni une drogue douce ! Les fleurs, la résine ou l’,huile de CBD sont consommées et autorisées en France pour leurs propriétés relaxantes, anti-inflammatoires ou anti-douleurs.

Le CBD est considéré en Europe comme un complément alimentaire, ce n’est donc pas un médicament qui peut-être prescrit par un médecin.

Comment se consomme le CBD ?

Le CBD est vendu librement en France et se consomme de plusieurs manières :

  • par voie orale (sous forme d’infusions, de gélules, de vaporisateurs, de bonbons…)
  • par voie sublinguale (huile ou cristaux placés sous la langue)
  • par voie cutanée (crèmes, patchs, lotions à appliquer sur la peau)
  • par voie respiratoire (huile vapotée avec une e- cigarette)

Certains utilisateurs fument le CBD comme du tabac mais cette utilisation est strictement interdite.

Le CBD s’achète, dans les pays où cela est légal, dans des boutiques dédiées au liquide pour e-cigarettes ou sur des sites internet spécialisés comme ,Cibdol.

CBD législation monde

Peut-on voyager avec du CBD ?

Vous déplacer avec du CBD en Europe, au Canada ou dans certains états aux USA n’est pas illégal. Cependant, la méconnaissance du CBD et surtout la difficulté pour les autorités de distinguer le taux de THC des produits pose de réels problèmes aux consommateurs qui souhaitent circuler librement avec une quantité de cannabidiol dans leurs bagages.

Voyager avec du CBD en Europe

Le droit européen sur le CBD indique que les produits finis à base de CBD doivent contenir au maximum 0.2% de THC au total pour être légaux. Vous pouvez donc voyager librement avec vos produits à base de cannabidiol.

Cependant, il est impératif de voyager avec une preuve que votre produit ne contient pas plus de 0.2% de THC. Fournissez-vous auprès d’un vendeur qui vous livre un certificat et un produit scellé pour éviter toute confusion lors d’un contrôle de police ou de la douane.

De plus, n’oubliez pas que fumer des fleurs de CBD reste illégal, vous ne devrez donc en aucun cas utiliser les fleurs de cette façon dans un lieu public !

Voyager avec du CBD au Canada

Depuis le 17 octobre 2018, le cannabis est légal au Canada, englobant de fait le CBD. Vous n’avez donc aucun intérêt à en apporter depuis l’étranger car vous pourrez vous fournir sur place, dans une boutique ou via le web.

Voyager avec du CBD hors d’Europe

Les origines d’un produit spécifique et ses niveaux de THC peuvent être difficiles à retracer, et de nombreux États hors d’Europe sont réticents à légaliser le CBD pour cette raison.

Aux Etats-Unis c’est encore plus compliqué à comprendre pour les voyageurs car la loi fédérale prévaut sur la loi de chaque état en cas d’un contrôle à l’aéroport.

De manière générale, il est conseillé de ne pas voyager avec votre produit non scellé. En effet, le fait de transporter un sachet ou une fiole de CBD ouverte empêche de tracer l’origine légale du produit.

Même scellé et certifié à moins de 2% de THC, vous prenez des risques en voyageant avec du CBD sur vous partout dans le Monde dès lors que vous êtes hors d’Europe et du Canada.

Pour voyager l’esprit tranquille avec du CBD, voici ce que vous devez savoir :

  • En Europe et au Canada vous ne craignez pratiquement rien si le produit est scellé et accompagné de la facture d’origine qui mentionne la quantité de THC inférieure à 2%. Cependant, si vous faites une simple escale dans un pays hors d’Europe et du Canada, vous pouvez être hors la loi.
  • Vous devez faire des recherches détaillées sur les dernières lois et réglementations concernant le CBD et le THC dans votre pays de destination. Aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, en Asie, en Afrique et en Océanie, vous risquez une arrestation pour possession de stupéfiant avec du CBD (à cause du manque de traçabilité et d’identification du produit). La manière la plus sûre de savoir un produit au CBD est légal dans le pays visité est de poser la question par écrit à son ambassade. Munissez-vous d’un document attestant de vos droits pour prouver votre bonne foi en cas d’ennuis.
  • Par prudence, n’apportez pas des produits à base de CBD dans un avion, même si la teneur en THC est inférieure à 0,2 %. Il est préférable de vous procurer vos produits sur vos lieux de destination (dans les boutiques ou via le web). Cela vous empêche une arrestation suspicieuse à la douane.
  • La fleur de CBD est la plus « sensible » en voyage car en cas de contrôle elle risque d’être confondue avec de la marijuana. La législation du cannabis étant extrêmement stricte dans certains pays, ne vous amusez pas à vous promener avec un pochon de fleurs de CBD non scellé dans un état qui applique une juridiction sévère à ce sujet. Lire « le cannabis en voyage » à ce sujet.

Attention donc : Dans certains états où la vente de CBD est parfaitement légale, il y a eu des cas d’arrestations à cause de la méconnaissance du produit.

Peut-on voyager avec du CBD